Rhône

Contenu de la page : Rhône

La 3CM partenaire de la restauration du Rhône.

Certains territoires concentrent des ressources si vitales que leur préservation constitue un enjeu clé pour la sécurité et le bien-être de ses habitants. Le Rhône longeant les deux communes de la 3CM : Balan et Niévroz illustre parfaitement cette composante.

Les enjeux de la restauration.

Le Rhône a été, au fil du temps, très aménagé et son fonctionnement naturel a subi d’importantes perturbations. Elles doivent être enrayées rapidement car les effets générés sont graves. Le Rhône, avec ses 3 000 hectares de milieux naturels, alimente 1,3 million d’habitants en eau potable et concentre une biodiversité exceptionnelle tout en offrant un espace de loisirs très fréquenté. Le canal de Miribel est au coeur des enjeux actuels à cause de la fragilisation de la ressource en eau, de la perte de biodiversité, des inondations, de l’instabilité des berges… C’est à cet endroit spécifique, aux confluences des départements du Rhône et de l’Ain que se jouera dans les prochaines années, l’avenir du fleuve et de tous les territoires qu’il relie. Face à cette urgence et pour permettre à ce territoire stratégique d’assumer durablement son rôle, neuf partenaires ont signé un contrat d’engagement.

Les partenaires et le financement.

La 3CM est actrice de ce contrat territorial qui ambitionne de restaurer les fonctionnalités du canal de Miribel, de ses annexes fluviales (lacs et lônes) et de sa nappe. Dotée d’un budget de 17,9 M€, l’action comprend une série de travaux et la réalisation d’études complémentaires qui viendront préciser et consolider la totalité du programme d’intervention de 2015 à 2027. La Communauté de Communes de la Côtière à Montluel est accompagnée par 9 autres partenaires institutionnels : Etat, Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, EDF, VNF, Fédération de Pêche du Rhône, Département de l’Ain, CCMP, Symalim et Métropole de Lyon. Unique à l’échelle du Rhône, ce contrat territorial engage un programme d’actions
pour garantir la pérennité des usages et reconquérir la qualité écologique du fleuve prévu sur une durée totale de 13 ans.

Le Canal de Miribel en quelques chiffres :

  • un linéaire de 18 km
  • 3 000 hectares de milieux naturels reconnus d’intérêt européen
  • près de 4 millions de visiteurs par an
  • 17,9 M€ c’est le coût de la première phase de travaux de 2015 à 2020

A consulter :
www.sauvonslerhone.com
www.instagram.com/sauvonslerhoneami...
www.facebook.com/sauvonslerhone/

Téléchargements

octobre 2016 PDF - 5.3 Mo
Télécharger