Accueil du site > Découvrir Dagneux > Histoire et patrimoine

Histoire et patrimoine

Contenu de la page : Histoire et patrimoine

Dans certains documents notariés on retrouve encore l’appellation église Notre-Dame des Marais dépendant de l’église Saint-Nizier de Dagneux jusqu’au milieu du XVIIIe siècle.

Sous l’Ancien Régime, Dagneux faisait partie du mandement de Montluel, subdélégation de Trévoux, bailliage, de l’élection de Bourg et de l’intendance de Dijon.

En 1792, lors de la création des communes, elle est rattachée à la grande commune de Montluel, en même temps que les paroisses de Saint-Étienne, Saint-Barthélémy, Jailleux, Romanêche et même La Boisse. Alors que cette dernière recouvre très rapidement son indépendance, il faudra attendre un décret de Charles X, en 1829, pour que Dagneux recouvre son identité propre.

C’est pendant cette période d’annexion que nombre de Dagnards ont joué de leurs relations pour obtenir que Dagneux puisse enfin avoir de nouveau un curé desservant (au lieu d’un vicaire occasionnel) et surtout une administration communale propre, empêchant ainsi de faire bénéficier Montluel des recettes d’impôts des habitants de Dagneux sans que ce hameau en soit bénéficiaire. Parmi ces défenseurs acharnés, on pouvait compter la comtesse Ruolz de Mandelot, connue à l’époque pour ses poésies.

Le Chapitre de Saint-Paul de Lyon nommait à la cure. L’église de Dagneux faisait partie des dotations primitives du siège métropolitain de Lyon qui en reçu confirmation le 15 juin 885 de Charles le Gros, puis le 18 mars 892 de Louis l’Aveugle, et au mois de mai 910 du pape Serge III. Le 25 juin 1103, l’archevêque Hugues la céda au chapitre de Saint-Paul. Dagneux formait une obédience de Saint-Paul qui y possédait des rentes nobles et des revenus considérables. Le curé percevait pour son entretien une partie des blés et la totalité de la paille des seigles de la dîme, en vertu d’une transaction de 1261. Au XIIIe siècle, il existait une récluserie de femmes.

D’un point de vue administratif, la paroisse de Dagneux dépendait de l’archiprêtré de Chalamont, du chapitre de Montluel (à partir de 1530), du diocèse de Lyon jusqu’en 1823 puis de celui de Belley-Ars. Avant que la paroisse ne soit rattachée à celle de Montluel en 1988, le curé de Dagneux avait la charge de celles de Balan (1927-1957) puis de Bressolles (1957-1988). Dès lors, la commune connaîtra une renaissance qui lui apportera à la fois croissance et modernisation malgré le territoire réduit qui lui a été accordé en 1829.

Aujourd’hui, dotée d’une zone artisanale vaste et toujours en développement, la commune connaît un accroissement important de la population.

A noter

Dagneux en photo

Rendez-vous

6
jan

Vœux municipalité de Dagneux

Bernard SIMPLEX, Maire de Dagneux ainsi que l’ensemble du Conseil Municipal Adulte et Enfant   vous souhaitent une excellente année 2018 et ont le plaisir de vous inviter à la cérémonie des vœux   le samedi 06 janvier 2018 à 11h00
Espace des Bâtonnes